Le National Health Service ou NHS

Écrit par Bertrand Hue le . Dans la rubrique Variations

Il n’y a pas un, mais des NHS. Ce n’est pas moins de quatre systèmes de soins indépendants qui composent le National Health Service outre-Manche. Impliqué dans l’organisation des soins, comme dans la prise en charge de ces derniers, le NHS est un acteur majeur du système de santé au Royaume-Uni.

Le National Health Service (NHS) est le nom communément utilisé pour désigner, collectivement ou individuellement, les quatre systèmes de soins de santé financés par les fonds publics du Royaume-Uni, composé comme chacun le sait de l’Angleterre, de l’Écosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord. Seul le service de santé anglais utilise le nom de National Health Service sans autre qualificatif. Le système d’organisation des soins de santé en Irlande du Nord financé par des fonds publics refuse cette appellation de NHS. Il s’intitule le Health and Social Care in Northern Ireland, mais il est néanmoins communément appelé NHS. Ces services offrent des soins de santé à toute personne résidant habituellement au Royaume-Uni, la plupart d’entre eux étant gratuits pour le patient. Il y a généralement des frais restant à la charge des personnes prises en charge pour des examens de la vue, des soins dentaires, certaines prescriptions et de nombreux soins dits « personnels ». Le NHS joue un rôle à la fois dans la définition des bonnes pratiques de santé, dans l’organisation des soins et dans la prise en charge sociale du système de santé.

Des NHS indépendants

Chaque système fonctionne de façon indépendante. Il est responsable politiquement devant le gouvernement décentralisé de chacune des entités composant le Royaume-Uni : en Écosse, le Scottish government ; au Pays de Galles, la Welsh Assembly Government ; en Irlande du Nord, le Northern Ireland Executive ; en Angleterre, le gouvernement britannique.Le National Health Service (NHS) s'occupe de la prise en charge des patients au Royaume-Uni

À l’origine, trois services (un pour l’Angleterre et le Pays de Galles, un pour l’Écosse et un pour l’Irlande du Nord) ont été mis en place par des textes de loi différents (comme le National Health Service Act de 1946, par exemple) et ont commencé leurs activités le 5 juillet 1948. À cette époque, le ministère de la Santé britannique était responsable du NHS en Angleterre et au Pays de Galles ; le Scottish Office, du NHS en Écosse et le gouvernement de l’Irlande du Nord avait la responsabilité de la santé publique en Irlande du Nord. Après sa création, en 1964, le Welsh Office a endossé la responsabilité des services de santé publique au pays de Galles qui lui a été cédée par le ministère de la Santé britannique en 1969. À leur tour, le Welsh Office et le Scottish Office ont transféré la responsabilité de leur NHS respectif au ministère de la Santé et des Services sociaux gallois (Welsh Department of Health and Social Services) et au ministère sa la santé du gouvernement écossais dans le cadre de la décentralisation en 1999.

Cela ne pose aucun problème lorsqu’un patient dépendant du NHS de l’une des composantes du Royaume-Uni doit recevoir des soins dans l’une des autres composantes. Un patient résidant en Écosse n’éprouve aucune difficulté à être pris en charge au Pays de Galles, par exemple. Le patient ne s’occupe généralement de rien contrairement à ce qui peut se produire quand un résident d’un pays membre de l’Union européenne reçoit des soins dans un autre. Le règlement des aspects financiers et des formalités se fait directement entre les organismes intéressés.

L’exemple du NHS anglais

Le National Health Service est le nom du système de santé financé par les deniers publics en Angleterre, comme il est expliqué plus haut. Le NHS fournit la majorité des soins de santé en Angleterre, comme les soins de premier recours, les soins ambulatoires, les soins de santé relatifs aux affections de longue durée, l’ophtalmologie et les soins dentaires. Un système de soins privé s’est développé en parallèle du NHS, financé en grande partie par des assurances privées : il est utilisé par environ 8 % de la population, habituellement comme complément des services du NHS. Depuis quelques années, il a été de plus en plus souvent fait appel au secteur privé pour pallier les carences survenues au sein du NHS.

Le NHS est financé en grande partie par les impôts. Au sein du gouvernement britannique, c’est le ministère de la Santé, dirigé par le Secrétaire d’État à la Santé (Health Secretary), qui siège dans le cabinet britannique qui est responsable du NHS. La plupart des dépenses du ministère de la Santé (98,7 milliards de livres sterling en 2008-9), sont affectées au NHS.

 

Pour plus de détails : À propos du NHS sur le site du National Health Service.

[Source : Wikipedia en anglais]

Tags :, , , , , , , , , , , , ,

Trackback depuis votre site.


Commentaires (6)

  • AtouSante

    |

    En Angleterre, les generic workers, ou key workers, sont chargés d’accompagner les personnes âgées afin d’améliorer la prise en charge des malades à leur domicile dans le but de faire diminuer le nombre d’hospitalisations. Un exemple à suivre ?

    Répondre

  • health articles

    |

    Le système du NHS en Angleterre c’est de la foutaise! Il est de pire en pire, il ya eu de nombreuses fois où le NHS a voulu privatiser le système, mais n’a pas. Je ne sais pas ce que la survie de la NHS sera pour l’avenir.

    Répondre


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.